Tout savoir sur le lapin avant son adoption

Le lapin est un animal qui possède un fort instinct sexuel. Cela peut être très déplaisant à partir de la puberté à cause de ses jets d’urines, son excitation sexuelle, sa mauvaise humeur, son agressivité et autres. Plusieurs sont les acheteurs qui prévoient de placer leur lapin en cage, ce qui n’est point recommandé. Il doit être éduqué et vivre en liberté, comme un chat. Un tel confinement en cage constitue une source de problèmes de santé et comportementaux. Le lapin vit plus de 10 ans si bien qu’avant l’adoption, il faut être sûr de vouloir s’engager pour un si long période. Le lapin n’est point une peluche, mais un animal vif, curieux, et pouvant faire des dégâts s’il n’est pas éduqué correctement. Il ne coûte pas moins cher en nourriture et en soins vétérinaires qu’un autre animal de compagnie comme un chat ou un chien.

Trouver le lapin idéal

On peut en trouver dans les refuges et associations. Les lapins provenant des refuges ou d’associations sont vaccinés, stérilisés et éduqués. Il est déconseillé d’acheter un lapereau que ce soit en élevage ou en animalerie. En effet, il n’est pas rare que les lapins soient malades, sevrés trop tôt. Le sexe de l’animal n’a guère beaucoup d’importance. Cependant, au regard de sa légendaire fertilité, il faut les stériliser. Les mâles sont à stériliser à la puberté car ils développent un comportement sexuel exacerbé, assorti d’une certaine agressivité. On fait face au même phénomène chez les femelles car leur comportement sexuel est le même. Aussi, l’adoption d’un couple mixte adulte et stérilisé en refuge ou en association serait la solution idéale.

La personnalité du lapin à choisir

La personnalité d’un lapin évoluera tout au long de sa vie selon son âge, son environnement, ses compagnons qu’il aura ou non, de l’attention et du temps qu’on lui consacrera, de son état de santé et d’autres critères. Ce compagnon pourra être joyeux et triste, dynamique et paresseux, câlin et distant… On ne choisit pas son compagnon selon sa taille ou de sa race, il faut écouter son cœur. Au moment de la puberté, le lapin est fatigant pour son entourage. Il faut prendre soin de lui et veiller sur sa bonne santé en choisissant la prise en charge adéquate via un comparateur d’assurance animaux. Il faut savoir qu’un lapin n’a en général que 3 ou 4 semaines et qu’il n’est pas sevré. A cet âge, il n’est pas toujours capable de s’alimenter seul. Il serait préférable d’adopter un lapin plus vieux si l’âge minimal est de 2 mois. En effet, plus le lapin aura passé de temps avec sa famille, plus il aura un caractère sociable et équilibré.

La quarantaine selon la provenance du lapin

Si le nouveau lapin vient d’une animalerie, d’un particulier ou d’un élevage, la quarantaine est incontournable. Il n’est pas rare que le lapin soit porteur de maladies contagieuses ou de parasites. En cas de contagion, cela peut durer quelques jours à quelques mois, pour éventuellement condamner à mort le premier lapin. Le lapin doit rester en quarantaine, dans une pièce séparée, sans aucun contact avec d’autres animaux, pour une durée d’un mois. Si le lapin vient d’un refuge ou d’une famille d’accueil, la quarantaine est recommandée même si ce n’est pas toujours obligatoire. Cela dépend de la qualité de l’accueil et des conditions d’hygiène de l’endroit où il était placé. Il peut avoir déjà vu un vétérinaire et avoir subi une véritable quarantaine.

Le chihuahua et l’assurance santé chien de compagnie

Le chihuahua est une race canine assez intéressante. Ce chien est caractérisé par sa silhouette toute petite et toute fragile, mais toute mignonne. Son corps dispose d’une forme assez particulière en cylindre. Les chiens chihuahuas possèdent une taille menue, mais sa spécificité réside surtout au niveau de sa force vocale. Excellent chien d’alarme, son aboiement peut facilement être audible et réveiller durant la nuit. Beaucoup de possesseurs de chien apprécient la race chihuahua, car ces chiens aiment énormément les câlins. Son origine provenant d’une contrée du même nom Chihuahua au cœur du Mexique intéresse pas mal de personnes. Sachez que si votre chien est un chihuahua vous avez besoin de souscrire à une assurance santé animal de compagnie. Malgré son endurance, il est impossible de mettre son chihuahua à l’abri d’un accident ou d’une maladie d’animal domestique.

Pourquoi avoir une assurance chihuahua ?

La première raison qui peut pousser à prendre une mutuelle santé pour un chihuahua est assez évidente. Le gabarit de ce chien est petit, ce qui signifie qu’il peut être facilement atteint d’une maladie ou de blessure grave en cas d’inattention de son possesseur. Un manque de vigilance peut parfois entrainer de petits accidents de son chihuahua. Ce chien peut être facilement atteint d’une maladie oculaire, d’un trouble cardiaque ou d’une maladie du cerveau. L’hydrocéphalie et la sténose comportent des maladies courantes chez les chihuahuas. Le fait qu’il dispose d’une longue durée de vie pouvant atteindre les 20 ans constitue également une autre raison incitant à la souscription d’une assurance chihuahua. Vu que ce chien peut vivre très longtemps, il est important de bien s’en occuper et d’effectuer minutieusement les visites chez le vétérinaire. Cependant, tout cela peut constituer de lourdes charges. À ces égards, la disposition d’une assurance santé chihuahua peut limiter vos frais. Notez que les offres assurances chihuahua comptent en grand nombre. Afin de trouver le bon et de demander un devis pour une assurance chien, vous pouvez utiliser un site comparateur d’offres de mutuelle animal de compagnie sur internet.

Prendre une assurance santé chihuahua pour le bien de son chien

Souscrire à une assurance chien santé est une bonne initiative pour prévenir tous les risques possibles. Le chihuahua n’est pas en sûreté durant toute son existence. Avoir une assurance chien chihuahua peut limiter ses charges de vétérinaire. Votre portefeuille pourra souffler un peu. En déboursant par mois des mensualités d’assurance chien, vous pouvez être tranquille en cas d’imprévu au niveau de la santé de votre canin. Si votre chihuahua souffre d’une maladie du cœur ou du cerveau à un moment donné, vous pouvez être rassuré, car les frais de consultation et de traitement chez votre vétérinaire seront pris en charge par la compagnie d’assurance santé chien.  En cas d’accident comme le fait de se faire renverser par une voiture ou la chute du haut de votre fenêtre, votre chien pourra être soigné sans soucis. Toutes les charges d’hospitalisation seront par la suite remboursées partiellement ou en totalité par votre assureur animal de compagnie.

Assurance animaux pour les voyages à l’étranger

Difficile de se séparer de son petit compagnon, surtout lors des déplacements à l’étranger! Heureusement, sous certaines conditions, il est envisageable de l’emmener.

Bien lire la police d’assurance animaux

Avant de le préparer au voyage, vérifiez les clauses du contrat d’assurance. Il est primordial qu’elles lui assurent une couverture en cas d’accident ou de maladie dans un territoire étranger. Si l’assurance ne prend pas en charge les sinistres en dehors du pays d’origine, il faudrait souscrire une nouvelle assurance animaux incluant cette garantie.

S’informer sur les conditions d’admission de l’animal dans le pays de destination

Pour s’assurer que l’animal puisse passer la douane, il faudrait se renseigner 6 mois à l’avance concernant les conditions d’admission. Pour cela, il suffit de s’adresser à son vétérinaire ou à la Direction départementale de la Protection des Populations.

Souscrire une Assurance Responsabilité Civile animaux à l’étranger

Cette assurance est d’une importance capitale pour se prémunir contre les risques des agissements de l’animal. En effet, il peut causer des dommages à autrui : mordre, détruire des biens, blesser accidentellement des passants, etc. Une prise en charge par une compagnie d’assurance s’avèrera nécessaire pour réparer les dégâts.

Les obligations du propriétaire de l’animal

Lors d’un voyage à l’étranger, le maître de l’animal qui souhaite l’emmener avec lui doit se soumettre à certaines règles. A titre d’exemples : le chat, le chien et le furet doivent être munis d’un passeport européen. Leur vaccination contre la rage est également exigée. D’ailleurs, un certificat de vaccination antirabique à jour doit être joint au passeport. L’identification de l’animal est aussi obligatoire. Ils peuvent être identifiés par tatouage ou par puce électronique appelée « transpondeur », conformément à la norme ISO 11784.

Liste des animaux interdits

Certaines espèces ne peuvent passer outre les frontières du pays. Il s’agit des chiens d’attaque tels : les Staffordshire Terriers, American Staffordshire Terriers, Mastiffs ou Bœrbœls et les Tosas. Mais avec un pedigree, ils sont admis sur les vols de fret.

Plus d’infos sur www.assurance-animaux.org